Accéder au contenu principal

Passenger


Auteur: Alexandra Bracken
Maison d'édition: Milan Jeunesse
Notes: 💟

RESUME

Etta et Nicholas n’auraient jamais dû se rencontrer: Elle, une jeune New-Yorkaise de 2016; Lui, un fils d’esclave vivant au XVIIIe siècle. Pourtant, les voilà projetés ensemble dans les couloirs du temps à la recherche d’un mystérieux astrolabe. Une quête périlleuse. Une idylle impossible.

MON AVIS

Ce bouquin me tentait énormément! Je trouvais le résumé accrocheur et j’avais qu’une hâte; le commencé. Comment vous dire…, il m’a super fort dessus. Jusqu’à la page 60 -la mise en place du décor- ça a été super difficile de s’accrocher. Le livre débute avec Etta, 17 ans, jeune violoniste qui s’apprête à donné sa première prestation devant une salle complète. Elle commence à jouer mais elle sent que quelque chose ne va pas, soudain elle entend des sons insupportables, des cris, elle croit devenir folle car mis à part elle personne dans le public ne réagit. Puis quelqu’un l’attrape sur la scène et l’entraine de force dans un passage. Etta se réveille deux jours après entouré d’hommes déguisés en costume d’époque du 18e siècle sur un bateau. Elle tente alors de trouver une explication logique à cela mais finit très vite par accepté la situation et finalement elle se résout à rentrer chez elle par tout les moyens avec l’aide de Nicholas. Il est lui aussi un voyageur, mais contrairement à Etta il sait ce qui ce passe et il a reçu comme mission de la ramener au près du chef de leur communauté. Pourquoi? Ca c’est à vous de le découvrir.😌😜

Le roman est écrit à la 3ème personne du singulier et personnellement j’ai plus du mal avec ce genre d’écrit donc je préviens, on sait jamais.
Pour de ce qu’y en est des personnage: Etta je ne l’ai pas particulièrement apprécié, elle n’est pas méchante c’est pas le problème, mais je ne m’y suis pas vraiment attachée tout simplement. C’est une jeune fille qui n’est pas très proche de sa mère qui s’isole beaucoup, qui aime tout particulièrement son violon plus que la compagnie humaine. Avant elle avait un petit ami mais elle l’a largué pour ce consacrer à son instrument et sa seule amie c’est Alice son professeur de musique. Quand elle rencontre Nicholas c’est pratiquement le coup de foudre, de son coté à lui aussi. Il est noir, né au 18e siècle et fils d’une esclave qui c’est faite violer par le fils de son maître. Il est prisonné d’un contrat de cinq ans signé avec cette même famille, les Boisdefer, c’est pourquoi il a comme mission de ramené Etta au près d’eux.
Nicholas est relativement intriguant et touchant comme personnage, on en apprend petit à petit à son sujet, c’est un vrai gentleman intelligent et curieux à souhait. Il est fasciné par le savoir et l’époque d’Etta si différente de la sienne.

J’ai fini ma lecture et cela ce termine en suspens, on ne sait pas trop ce qui ce passe, Nicholas et Etta ont été séparé brutalement. L’auteur nous invite à lire le second tome afin de découvrir si oui ou non ils se retrouvent. Malgré cette intrigue je ne crois pas que je le lirais à sa sortie… 😔Voilà voilà, après tout ça n’est que mon avis et chacun est libre de faire le siens.😘😇


L'AUTEUR

Alexandra Braken a 30 ans et vit au Etats-Unis, elle écrit des fictions pour jeune adulte, de la fantaisie et du science fiction. Elle a également écrit Les Insoumis, une trilogie.



Commentaires

  1. Oh ce livre me tente tellement... Je ne sais pas si je le lirai du coup...

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Faire son Bullet Journal !

Rainbow Sandwich